BOIRON

Leader mondial de l’homéopathie, Boiron s’appuie sur une culture digitale solidement établie pour nourrir sa dynamique de développement. Forte de 80 personnes, sa DSI est attentive à apporter aux métiers les ressources les plus abouties en réponse à leurs priorités. C’est ainsi que pour accélérer et fiabiliser l’inventaire et la gestion de ses immobilisations, Boiron a décidé de s’appuyer sur une solution 100 % numérique, actualisant ainsi son partenariat historique avec Sage. Pour relever le triple défi du volume, de la préservation des données et de la maîtrise d’un calendrier serré, Boiron a fait appel à Deveho Consulting Group. Un témoignage prescrit à tous les passionnés d’efficacité !

Le digital pour fiabiliser et accélérer les inventaires tournants

Dans une entreprise en développement comme Boiron, dont les équipes s’étoffent, les moyens de production évoluent et les vocations respectives des sites industriels sont régulièrement repensées, l’intégration et le suivi des immobilisations dans la durée est une mission de plein temps. La gestion des immobilisations est assurée par une équipe de deux personnes, en charge de la gestion des mouvements, de la comptabilisation des amortissements et de la gestion fiscale. En pointe dans la digitalisation de ses processus de gestion, Boiron a décidé en 2016 de mettre à plat la gestion des immobilisations pour accélérer et fiabiliser chacune de ses étapes. Joël Gailleton est le Directeur des Comptabilités de Boiron.

« Nous avons choisi de passer à un système d’inventaire dynamique, associant la localisation précise de toutes nos immobilisations en France à la possibilité de mener des inventaires tournants. Concrètement, un codebarres est apposé sur chacune de nos immobilisations, qui sont par ailleurs repérées dans un référentiel de locaux. Un lecteur code-barres relié à une tablette optimise le travail de nos équipes, sans commune mesure avec le relevé manuel qui prévalait jusqu’alors ».

Le module gestion des immobilisations de Sage Business Cloud X3 (Enterprise Management) à la place de la solution Abel Entreprise

Le deuxième volet de la démarche de digitalisation de la gestion des immobilisations s’applique à la solution de gestion proprement dite. Référent en termes de fonctionnalités de gestion, le progiciel Abel Entreprise a trouvé ses limites dans une perspective de totale dématérialisation.

Stéphane Picq, en tant que Responsable des applications Achats et Finances à la DSI, a accompagné l’ensemble du projet. « Dans notre cadrage du cahier des charges, nous avons bien sûr tenu compte du fait que notre ERP Sage est parfaitement adapté à notre activité et à nos contraintes métiers. Sous réserve d’une réponse positive à nos prérequis, nous avons privilégié l’hypothèse d’une migration de la gestion des immobilisations vers Sage Business Cloud X3 ».

Un partenariat de confiance avec Deveho Consulting Group

Outre la capacité de Sage Business Cloud X3 à piloter une gestion des immobilisations dématérialisée, il fallait démontrer également la possibilité de conserver l’historique des données relatives aux 55 000 immobilisations stockées dans la base Abel Entreprise. La connaissance par Deveho Consulting Group des contraintes métiers propres au secteur de la santé, en plus bien sûr de sa spécialisation sur la solution Sage, a guidé le choix de Boiron.

Stéphane Perrayon, responsable du Développement de Deveho Consulting Group, décrypte les enjeux du projet. « Le premier défi, c’est le renouvellement de génération concomitant. La migration s’est accompagnée d’une remise à plat des process de gestion du cycle de vie des immobilisations. Le deuxième défi, c’est bien sûr le volume des données. Conserver sans les altérer des fiches immobilisation gérées depuis très longtemps sous Abel Entreprise n’allait pas de soi, en dépit de la filiation des architectures logicielles. Le troisième défi, c’est la maîtrise d’un calendrier très serré ».

Un retour sur investissement où chacun se retrouve

À toutes les étapes du cycle de vie des immobilisations, le gain de temps recherché à travers la mise en œuvre d’un inventaire dynamique et de la migration logicielle est au rendez-vous. L’actualisation automatique de la base de données à l’occasion des entrées d’immobilisations comme lors des inventaires tournants génère la productivité attendue. Alexandre Cherblanc est l’un des deux opérateurs en charge de la gestion des immobilisations. « Pour moi, l’évolution la plus importante est de ne plus avoir à saisir à la main le montant et l’analytique des immobilisations. Avec le numéro de facture, tout se fait automatiquement. De même, l’information est directement transmise à la base lors des inventaires. »

Télécharger le témoignage.